Publicités

Le baroud d’honneur de Manuel Pellegrini

Ce mardi à 20h45, Manuel Pellegrini affrontera le Real Madrid pour les demi-finales aller de la Ligue des champions. Celui qui a entraîné le club merengue pour une saison en 2009/2010 attendra son ancien club de pied ferme à la tête de Manchester City cette fois. L’objectif est clair : briser les rêves de Zinédine Zidane et de ses hommes comme il a déjà su le faire au tour précédent avec le Paris Saint-Germain de Laurent Blanc, et faire vivre aux Citizens la première finale de Champions League de leur Histoire. Un scénario de rêve avant de quitter le club en fin de saison et passer la main à Pep Guardiola.

El Ingeniero aura été au club mancunien pour trois saisons au final. Arrivé en provenance de Malaga à l’été 2013, le technicien chilien aura connu des hauts et des bas avec l’ambitieux rival de Manchester United. Reconnu depuis longtemps comme un tacticien hors-pair en dehors de l’Europe, Pellegrini aura mis du temps avant de connaître le succès sur le Vieux Continent. En effet, malgré des piges mémorables à Villarreal et Malaga ainsi qu’une saison plus que respectable aux commandes du Real Madrid, il aura du attendre près de dix ans avant de glaner son premier véritable trophée en Europe (on zappera volontairement la Coupe Intertoto).

MPCup

Dès sa première saison avec Manchester City, Pellegrini a réalisé un doublé en Angleterre, remportant non seulement la Premier League mais aussi la Coupe de la ligue anglaise, plus connue sous le nom de Capital One Cup. Il est rentré dans l’Histoire en devenant le premier manager non-européen à gagner le championnat anglais. Il aura certes du se contenter d’une place de dauphin derrière le Chelsea de José Mourinho l’année suivante, mais le bilan national du Chilien avec les Skyblues est plus que satisfaisant. Tellement satisfaisant que les dirigeants du club lui ont offert une prolongation de contrat jusqu’en 2017 l’été dernier.

Les soucis de Pellegrini à Manchester ne concernaient donc pas ses capacités à s’imposer dans les compétitions nationales, mais les difficultés rencontrées au niveau européen. En effet, les résultats en Ligue des champions étaient loin des prétentions d’un club qui a pour ambition de remporter cette compétition au plus tôt et de se faire une place au soleil parmi le gratin du football européen. Éliminé deux fois de suite en huitième de finale par le FC Barcelone après des phases de poule plus que mitigées, Pellegrini n’aura pas répondu aux attentes des richissimes propriétaires du club. C’est probablement une des raisons pour lesquelles Manchester City a annoncé le 1er février 2016 la résiliation de son contrat et son remplacement par Pep Guardiola. Une annonce qui aura fait du bruit de l’autre côté de la Manche et mis Pellegrini dans une situation on ne peut plus désagréable.

MPPG

Après un début de saison remarquable, les protégés de Pellegrini se sont montrés incapables de tenir le rythme et auront vu les chances de remporter le championnat s’envoler assez rapidement. Si l’on en croit Pellegrini, l’annonce de son remplacement n’y serait pas complètement étrangère : « Début février, il a y eu des informations concernant le changement d’entraîneur, sur les joueurs qui ne seraient plus là la saison prochaine, sur beaucoup de choses qui restent dans les têtes de tous les joueurs. (…) Ce n’est pas facile pour eux de se concentrer après cela. » Il serait bien sûr trop facile de mettre les contre-performances de l’équipe uniquement sur le dos de ce communiqué, d’autres facteurs y ont sans doute également contribué comme les blessures de joueurs importants tels que Vincent Kompany ou Kevin De Bruyne. Il n’en demeure pas moins que le timing de l’annonce était irresponsable de la part de Manchester City, ou maladroitement choisi dans le meilleur des cas.

Entretemps, les Citizens sont tout de même parvenus à se refaire une santé. Le club est en course pour se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des champions, a remporté la Coupe de la ligue et va disputer les premières demi-finales de C1 de son Histoire. L’occasion est belle pour le gentleman chilien d’ajouter une nouvelle page mémorable à une biographie pourtant déjà bien remplie. S’il répète qu’il est fier d’avoir eu l’opportunité d’entrainer le Real Madrid, on ne peut s’empêcher de déceler un semblant de rancœur vis-à-vis de son ancien employeur : « Même gagner le titre ne m’aurait pas sauvé au Real Madrid et je n’aurais dans tous les cas pas voulu rester dans les conditions imposées. […] Je n’aimerais pas que quelqu’un pense que je suis toujours blessé et je n’aimerais pas paraître aigri. » Pellegrini est conscient que son équipe ne part pas favorite dans cette double confrontation face au plus grand club du monde. Il relativise toutefois en comparant la situation au tour précédent contre le PSG : « Paris était aussi favori contre nous. Ce duel ne sera pas plus difficile que notre quart de finale même s’ils ont le retour à la maison. »

MPFP

Ils sont certainement peu nombreux ceux à croire en un nouvel exploit des Citizens. Mais peu importe pour Pellegrini. Une qualification n’en aurait que plus de saveur pour lui et il tiendrait la plus belle des revanches contre Florentino Perez qui l’avait mis à la porte. Le baroud d’honneur de Manuel Pellegrini n’est en tout cas pas encore terminé. Et quelle meilleure manière de clôturer ce chapitre mancunien qu’une possible finale de Ligue des champions face au Bayern de Pep Guardiola, son successeur désigné ? Le rêve est encore en vie en tout cas, jusqu’à mardi soir au moins.

Publicités
About rulebavaria (15 Articles)
Meilleur ami de Pep Guardiola. Aime son football comme ses clitos: bien léché.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :